Sélectionner une page

Travailler en Australie vous tente ? Cela est tout à fait possible. Les démarches à suivre peuvent varier en fonction du type de métier que vous désirez exercer, ainsi que la durée du contrat souhaitée. Focus sur les pré-requis pour le travail en Australie.

Acquérir un visa de travail

Pour travailler dans un pays étranger en dehors de l’Union Européenne, l’acquisition d’un visa de travail est obligatoire. C’est également le cas pour l’Australie sauf si vous avez une nationalité australienne. Vous ne pouvez pas trouver un emploi de manière légale en vous servant d’un visa de tourisme. Pour travailler légalement en Australie, vous avez le choix parmi trois types de visa de travail dont :

  • Le WHV ou Working Holiday Visa, avec un an de validité (convient aux personnes âgées de 18 à 35 ans) ;
  • Le Student Visa pouvant aller jusqu’à 5 ans de validité (destiné aux étudiants qui souhaitent travailler et étudier en même temps) ;
  • Et le TSS ou Temporary Skilled Shortage, valable ans tout au maximum (lorsque c’est l’entreprise qui sollicite l’expatriation du travailleur et qu’il en assure la prise en charge complète). 

Maîtriser l’anglais

Pour décrocher un emploi en Australie, il est nécessaire d’avoir un bon niveau d’anglais. Il s’agit de la langue utilisée par les australiens pour se communiquer. Aussi, les entretiens se dérouleront en anglais dans la majorité des cas.

Dès que l’idée de travailler en Australie vous vient en tête, apprenez l’anglais, surtout à l’oral.

Il peut également arriver que vous soyez amené à occuper un poste qui requiert le français. C’est le cas si vous avez une équipe ou une clientèle francophone.

Quelles sont les procédures administratives à suivre ?

Une fois que vous obtenez votre visa, il existe certaines procédures que vous devez suivre avant même de rechercher un travail. D’abord, vous devez demander un Tax File Number, mieux connu sous l’abréviation TFN. Il s’agit d’un numéro fiscal australien. Ensuite, vous avez besoin d’avoir un compte bancaire australien. Puis, par la suite, vous pouvez poursuivre par la rédaction de votre CV, de préférence : en Anglais. Il est également nécessaire de détenir un forfait téléphonique d’Australie. Et enfin, il vous faudra obtenir votre propre Australian Business Number. C’est obligatoire uniquement pour les personnes qui souhaitent travailler en freelance.

Les certifications nécessaires pour un travail en Australie

Les certifications requises dépendent du travail que vous souhaitez faire. Si vous prévoyez un poste de barman ou équivalent, vous aurez besoin d’un RSA qui signifie Responsible Service of Alcohol. Une formation de barista peut aussi s’avérer être indispensable. Pour un job dans la construction, une white card est nécessaire. Dans ce même contexte, vous pouvez compléter cette certification par d’autres licences vous permettant de réaliser des tâches particulières telles que le pilotage d’un chariot élévateur (forklift licence), le travail en hauteur (working at heights certificate),etc. Pour un métier des paris, c’est-à-dire les jeux d’argent, le RSG est requis. Cette liste est non exhaustive.

Il est à  noter que la majorité des formations visant à l’obtention des certificats susmentionnés sont payants. Mais cela en vaut la peine, car ces documents vont vous permettre de décrocher rapidement unemploi.