Sélectionner une page

Que serait notre rentrée sans notre retour avec nos agriculteurs célibataires ! Cette parenthèse bucolique, du lundi soir sur M6 animé par la sulfureuse Karine le Marchand, nous permet d’épier les débuts d’histoire romantique entre des agriculteurs (rices) et des prétendant(e)s. Un véritable dating agricole!

L’amour et dans le pré s’adapte à la situation sanitaire

Difficile en pleine période de crise sanitaire de favoriser les rapprochements amoureux. Pourtant M6, l’a fait, en retardant légèrement sa programmation, les candidats ont néanmoins du faire l’ouverture du courrier seul et les 1 mètre de distance ont été mis en place pour les speed dating. Si certains avaient envie de briser la glace, d’autres ont écourté les temps de parole. Entre maladresse et coup de foudre passionnel, les candidats nous ont fait vivre de véritables ascenseurs émotionnels, et nous attendons avec impatience de les retrouver à la ferme pour confirmer les premières impressions. Certains sont néanmoins resté de glace, tel que Cathy qui a fortement agacé les téléspectateurs par sa froideur et son non-chaland, nous espérons qu’elle arrive à briser la glace !

Arrivée à la ferme, entre amour et tension

Difficile de devoir partager l’homme ou la femme de ses rêves avec un/une rival(e) ! L’arrivée à la ferme plonge les candidats dans la dure réalité des agriculteurs, à bas les masques les personnalités se révèlent. Et c’est avec notre sportif préféré Jean-Claude, veuf depuis quelques années, que commencent à naitre quelques tensions. Entouré de ces brunes à fort caractère, Jean-Claude se retrouve à total contre-courant avec Danielly. Colombienne et bonne vivante, Danielly se révèle être capricieuse et gourmande, ce qui agace fortement notre agriculteur pour qui le sport et la diététique sont importants.

Et pour certains, le coup de foudre du speed dating s’estompe en faveur de l’autre soupirante, notamment pour l’agriculteur Jérôme. Si la tension était palpable au premier speed-dating, c’est avec stupeur que nous le voyons s’éloigner petit à petit de la jeune Lucille, qu’il trouve trop envahissante à son goût.

Sil y en a pour qui tout roule, c’est bien Eric avec son unique soupirante Claudine, qui semble s’épanouir comme un coq en pâte. Véritable bourru, cet homme n’y va pas avec le dos de la cuillère entre blagues sexistes, régimes alimentaires douteux, notre agriculteur sous sa forte carapace va devoir apprendre à se tempérer pour garder près de lui sa prétendante.

Des profils émouvants

Cette année, les 13 profils sélectionnés nous ont émus, beaucoup d’entre eux possèdent de véritables blessures physiques et psychiques. Effectivement, notre cœur est au bord des larmes pour le candidat Mathieu de Camargue, atteint d’une maladie cérébrale, ce cavalier hors pair est à la recherche de la fougue passionnelle pour ses derniers instants de vie.

Mais au-delà de la télé-réalité, l’émission met en avant une réalité sociale bien difficile. Le monde agricole doté d’un travail très prenant a beaucoup de difficultés à trouver chaussure à son pied ! Beaucoup s’enferme dans le célibat durant de nombreuses années et certains même nous étonnent par leur virginité !

L’amour vu du pré, une belle occasion pour retrouver nos couples préférés

Ils nous ont fait vibrer, pleurer émus, certains couples sont devenus de véritables stars, suite à leur passage de l’amour est dans le pré. L’amour vu du pré nous permet de les retrouver et de passer un moment agréable en leur compagnie. C’est notamment le cas avec le célèbre couple du Gers, Pierre et Fred, mais aussi notre coup de cœur de l’année dernière Laurent et Maud. Une belle séquence, ode à l’amour pour revivre et partager avec eux les premiers instants de nos nouveaux agriculteurs.