Sélectionner une page

Lorsque l’on décide de se lancer dans un sport extrême, quel qu’il soit, il est important de prendre en compte les éléments météorologiques. En effet, il est absolument crucial de faire tout son possible afin de connaître les éléments et toutes les situations qui pourraient nous mettre en défaut dans la pratique. Aujourd’hui, nous avons décidé de vous parler des conditions météorologiques qui peuvent être adéquates pour faire du Wing Surf. Bien entendu, dans le respect des consignes classiques de sécurité. Voyons donc tout cela ensemble. 

Le “Lightwind” : les conditions parfaites 

Tout d’abord, il est important de dire que ce sport reste encore assez méconnu puisqu’il débute à peine. Par conséquent, des tests sont encore réalisés par des professionnels pour connaître avec précision les conditions qui permettraient de profiter pleinement, sans risquer le moindre problème. Toutefois, pour l’instant, un modèle reste certainement le plus fiable : le “Lightwind”. Vous le savez très certainement, mais, pour que les ailes du wing surf fonctionnent, celles-ci n’ont besoin que de très peu de vent. En effet, avec une légère brise, l’aile peut se soulever de l’eau et vous permettre de voguer sur l’étendue d’eau sans le moindre problème. Un vent trop important aurait pour effet de projeter la voile dans les airs ce qui pourrait être dangereux. Pour des conditions météorologiques parfaites, il sera donc important de choisir une journée où le vent n’est pas très important. Selon les calculs réalisés pour l’heure, il semblerait qu’un vent de 30 km/h ou dans un langage nautique, un vent de 15 nœuds pourrait parfaitement permettre de s’envoler et de suivre le vent. 

Toutefois, comme vous le savez, le vent sur la mer est toujours une donnée complexe à prendre en compte. En effet, il n’est pas rare que celui-ci se lève très rapidement et vienne gâcher une après-midi de sport extrême. Pour cela alors, afin d’éviter les mauvaises surprises, n’hésitez pas à bien regarder la météo avant de partir. En règle générale, lorsqu’il s’agit de la météo des plages, les instituts météorologiques mettent tout en œuvre pour savoir à quel moment le vent pourrait se lever. N’hésitez donc pas à consulter ces registres afin de connaître le meilleur moment pour pratiquer ce sport. 

Le beau temps si possible 

Pour finir cet article, il nous était important de vous rappeler que le beau temps était aussi un élément important à prendre en compte. En effet, le soleil est aussi important et il n’est pas à négliger. Bien entendu, vous pourrez évidemment pratiquer ce sport sans le moindre rayon de soleil. Le seul paramètre que vous devrez obligatoirement prendre en compte sera le vent. Toutefois, le soleil vous aidera aussi à vous lancer, car il sera bien plus agréable de voguer en profitant, par ailleurs, des bienfaits solaires. En plus de cela, l’eau sera moins fraîche et vous n’aurez aucun mal à y rentrer, ce qui n’est pas le cas s’il n’est pas présent dans le ciel à ce moment-là. D’ailleurs, nous rappelons qu’il est tout à fait possible de pratiquer ce sport en hiver.