Météo de l'actualité en France – Météorologic

Météo de l'actualité en France


Pouvoir d’achat, rouler à l’huile alimentaire de friture est-ce une alternative de carburant viable pour les ménages ?

L’huile de friture, bientôt utilisé pour rouler en France

Une correction a été proposée par le groupe écologiste dans le cadre de la discussion sur le projet de loi sur le pouvoir d’achat. Il s’agit d’un amendement qui entrevoit l’autorisation de chaque Français à rouler au gazole en utilisant de l’huile de friture usagée.

huile de friture bientot carburant
huile de friture bientot carburant

Une solution à multiples avantages

Cet amendement concernant l’article 20 du projet de loi sur le pouvoir d’achat a été posé par Julien Bayou, coprésident du groupe écologiste. Il a soutenu les avantages d’un tel carburant pour l’environnement mais également pour le pouvoir d’achat.

Jusqu’à récemment, cette pratique est interdite. En effet, selon la loi, les carburants homologués sont uniquement utilisés. Bien évidemment, les huiles de fritures n’y figurent pas. L’utilisation d’huile végétale en dehors d’une exploitation autoproduite est toujours considérée comme illégale. Julien Bayou a défendu que « C’est illégal en France mais très répandu en Europe et dans nos régions mais de manière clandestine ».

De nombreux conducteurs optent déjà pour ce type d’huile. En revanche, en cas de dommage ou d’accident, la compagnie d’assurance peut nier toute responsabilité. Cela a pour cause le non-respect du manuel d’utilisation du fabricant.

Une pratique soutenue par l’association « Roule ma frite »

Si on opte pour cette solution, les utilisateurs profiteront d’un bénéfice économique. Si on ne peut citer que la réduction des émissions de gaz à effet de serre qui peut aller jusqu’à 90%. 

En revanche, les antagonistes considèrent que si les huiles ne sont pas suffisamment décantées, alors les moteurs peuvent être endommagés. Parmi les produits issus du raffinage du pétrole, l’huile de friture est plus proche des produits lourds comme le bitume et la paraffine.

De nombreux conducteurs qui l’ont essayé ont eu des problèmes : consommation élevée, défaillance des injecteurs et des moteurs. Les modèles de véhicules actuels ne sont pas adaptés à l’huile alimentaire. Une adaptation des moteurs ainsi qu’une décantation et une filtration de l’huile alimentaire seront donc nécessaires. 

En bref, cette solution « écologique » ne peut pas satisfaire les besoins de tous les français en matière de carburant. En revanche, elle peut être utilisée à l’échelle locale.

Paul V.

Paul V.

Rédacteur

Paul est rédacteur web depuis plus de 10 ans, passionné par l’actualité il partage ses enquêtes et découvertes quotidiennement à travers différents blogs