Sélectionner une page

On compte actuellement plus de 4000 malades, qui entrent en soins intensifs dans le service de réanimation dans les hôpitaux de la France. Ce nombre augmente un peu plus chaque jour. Chiffres qui sortent de la Santé Publique Française le 4 novembre 2020. Ce mercredi, on comptait 4080 personnes en réanimation alors que l’avant-veille il y avait 3869 personnes en tout.

Depuis mardi, le nombre d’admis en réanimation par jour dépasse les 540 personnes. Ce sont presque les mêmes chiffres si on les compare à la première vague de contamination du Covid-19 pour la fin mars et le début du mois d’avril. Pour la première épidémie, on comptait 5100 à 5800 lits en service de réanimation. Aujourd’hui ce chiffre atteint les 6400 lits. Adrien Taquet, Secrétaire d’État à l’Enfance, a parlé de la prévision en chiffre de nouveaux cas. Il serait possible selon lui que ces chiffres augmentent et dépassent les 7000, voire même 10 500.

Des mesures plus drastiques en cas de stagnation de la situation

La France teste massivement sa population et les chiffres de nouveaux cas de contamination restent très élevés. On comptait depuis mardi jusqu’à aujourd’hui 40 558 cas supplémentaires ce qui fait un total de 1,5 million de cas positifs aux Covid-19 depuis le début de l’épidémie.

430 décès en 24 heures étaient enregistrés ce qui fait un total de 38 674 depuis le commencement de l’épidémie. 26 595 de ces décès se passent dans les hôpitaux. La Santé Publique France a partagé 430 décès en 24 h. L’Agence Sanitaire a par la suite informé sur le nombre total des personnes hospitalisées. On compte actuellement 21.511 avec 3681 de nouveaux cas de personnes infectées.

Le président de la République française Emmanuel Macron a présidé un Conseil de Défense depuis mercredi. Ceci pour débattre sur la possibilité de changer ou de renforcer les mesures sanitaires déjà prises pendant l’urgence sanitaire. L’objectif étant de limiter la propagation du virus Covid-19. Frédéric Valletoux, Président de la fédération Hospitalière de France quant à lui, a fait appel à un resserrement de la vis. Dans cet appel, il a précisé que c’est une nécessité « Si les chiffres ne s’améliorent pas ».