Sélectionner une page

Face à l’épidémie Covid-19, les restaurateurs en prennent plein dans les affaires. Philippe Etchebest s’est prononcé et se dit être agacé face à la décision de la mairie de Bordeaux. Le sujet concerne son établissement « Le Quatrième Mur ». C’est sur 20 Minutes qu’il fait ses confidences, Philippe Etchebest est un chef étoilé et est une chef de brigade dans l’émission « Top Chef » de M6. Il a dit : « à notre grande surprise, nous nous retrouvons aujourd’hui au cœur d’une polémique ».

Philippe Etchebest est connu pour son franc-parler dans « Cauchemar en Cuisine » ou encore sur « Top Chef ». Et aujourd’hui, c’est à l’administration qu’il envoie un coup de gueule. Si le confinement oblige les établissements de restauration à fermer leurs portes. Le chef étoilé aimerait construire et ouvrir une terrasse provisoire sur son établissement « Le Quatrième Mur ». Mais c’est loin de lui être accordé.

Philippe Etchebest souhaiterait donc lancer les travaux de construction pour sa terrasse provisoire. Il a souligné que son nouveau projet a eu l’aval de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) de la Nouvelle-Aquitaine le 16 octobre 2020. Philippe Etchebest a ensuite fait part du refus de la mairie de Bordeaux qui s’est déclaré : « n’a reçu aucune demande officielle de la part du restaurateur ».

Ainsi, la mairie a recommandé l’arrêt des travaux. Stéphane Gormot, conseiller principal délégué au patrimoine du sud-ouest, a expliqué comme suit : « peut-être qu’ils ont eu un échange informel avec je-ne-sais-pas-qui, mais ça ne vaut pas une demande. En principe l’établissement aurait dû faire deux sollicitations parallèles, l’une auprès de la DRAC, l’autre auprès de mairie pour la réglementation des établissements recevant du public ».

Philippe Etchebest « écœuré » de « se faire insulter »

Pour 20 Minutes, Philippe Etchebest lance ses émois : « Il est insupportable de se faire insulter au sujet d’un aménagement qui répond à toutes les exigences du patrimoine culturel bordelais et qui serait mis en place pour sauver des emplois dans un contexte économique tendu ». Jérémy Moscovici de son côté a qualifié Philippe Etchebest d’ex-candidat de Top Chef, d’où l’insulte. Philippe Etchebest déclare être à la quête de solution au problème : « Nous essayons de trouver des solutions, je suis écœuré de devoir répondre à une poignée d’individus qui, semble-t-il, vivent dans un monde préservé de toute préoccupation économique ». Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux s’est exprimé par la suite : « Rassurer les défenseurs du patrimoine sur le caractère totalement réversible de cet aménagement, et appelle chacun à l’apaisement dans ce contexte sanitaire si préoccupant ».