Sélectionner une page

C’est sur le plateau de « Touche pas à Mon Poste » sur C8 que Laurent de Koh-Lanta « 4 terres » a partagé ses ressentis par rapport aux évènements qui lui sont arrivés.

Laurent se dit outré et indigné par la tournure des évènements ainsi par le manque de soutien d’Adventure Line Production : « j’ai été arrêté très rapidement, il n’avait aucun profil, j’ai été rassuré en milieu de semaine, il allait être jugé en fin de semaine, pour moi l’affaire était réglée. Ma famille n’avait pas été convoquée, ma famille non plus, mon nom non plus… Je ne vois pas pourquoi, au lieu de vendre des journaux, de faire de l’argent, on va aller mettre en première ligne quelqu’un et le mettre en danger… Des journalistes qui sont censés avoir une éthique, des valeurs, se permettent de mettre quelqu’un en danger contre mon gré, je suis outré, je suis indigné ». Laurent n’avait pas caché ses émotions sur le plateau de C8 dans TPMP.


Pour rappel, quelques jours auparavant, Le Parisien a fait une révélation sur Laurent : « Le professeur d’histoire-géographie isérois avait été la cible de menaces de décapitation ». Un homme de 30 qui résidait aux Clayes-Sous-Bois en Yvelines a été condamné à 12 mois de prison fermes pour cette affaire, chose faite. Mais Laurent a aussi de la colère contre Adventure Line Production. Son compte Facebook a été le théâtre de ses griefs contre la Production : « La production de Koh-Lanta qui bloque toute notre communication, toutes nos interventions et contrôle nos réseaux sociaux, bizarrement participe au festin et ne trouve rien à redire et ne m’apporte aucune aide… Tous participent à la mise en danger de la vie d’autrui et bafouent les droits les plus élémentaires de l’instruction… J’ai mis les pieds dans un sacré panier de crabes… »

La production de Koh-Lanta a proposé des solutions à Laurent, toutefois, il n’en semble pas très satisfait. Selon ses dires encore : « Ils ont un super psy. Elle m’a appelé, elle est à Tahiti ». Ces conversations téléphoniques avec le psy de Koh-Lanta avaient été perturbées par des interférences. Ce serait à cause de la distance qui sépare les deux personnes. Laurent enchaîne : « Heureusement que je n’avais pas quelque chose de grave ! Très franchement, qu’un psy de Tahiti m’appelle, c’est un soutien psychologique qui me semble peu… lointain. Je ne vais pas cracher dans la soupe, j’ai participé à cette émission, mais je préfère amicalement leur dire qu’à mon avis, il y a une faille et qu’un jour il y aura quelque chose. N’attendons pas qu’il y ait un accident. »

« J’ai vu Alexia Laroche-Joubert répondre à ma place »

Laurent, candidat de «Koh-Lanta, les 4 terres»

Laurent a partagé ses appréhensions : « J’aimerais bien qu’on n’attende pas qu’il y ait un suicide… », « Un jour il y aura un accident, j’espère qu’ils n’attendront pas que ça se fasse… ». Il se qualifie de « fort » et d’« avoir du recul et de la distance », choses qui l’auraient aidé à tenir le coup. Il a aussi souligné avoir été agacé par Alexia Laroche-Joubert, la productrice : « Je l’ai vu répondre à ma place en disant que j’étais quelqu’un de solide, qui prenait beaucoup de distances par rapport à ça. Je n’ai jamais communiqué avec elle, où est-ce qu’elle sort… ? » Ceci étant Laurent a précisé n’avoir jamais regretté d’avoir participé à Koh-Lanta.