Sélectionner une page

Le 11 Novembre, 5 ans après le drame de Dropped, le verdict est tombé. La téléréalité a été achevée sans même avoir commencé. Pour cause, une collision de deux hélicoptères de l’admission qui coûte la vie à 10 personnes. Dont Camille Muffat (championne olympique de natation), Florence Arthaud (navigatrice) et Alexis Vastine (boxeur français médaillé olympique).

C’est cinq années plus tard que la justice prône enfin sur le drame de la téléréalité Dropped et en faveur des victimes. Selon l’ALP (Producteurs de Koh-Lanta et de Fort Boyard), Nicolas Roussel le directeur de la production de Dropped a été mis en examen par les juges d’instruction (source judiciaire). Rappelons que dans cette affaire, Nicolas Roussel a été désigné comme intermédiaire de témoins pour le crash d’hélicoptères. Depuis le 7 octobre, Nicolas Roussel est par la suite reproché de « faute caractérisée » par la justice. Et actuellement, il se trouve donc en examen pour « homicides involontaires ». On lui reproche d’avoir choisi les hélicoptères sur des critères budgétaires. C’est-à-dire que les hélicoptères utilisés et accidentés ont été désignés en fonction du budget, mais non pour la sécurité des passagers. La mise en examen de Nicolas Roussel est une première marche vers l’ALP pour les familles des victimes.

Gisèle Gilles qui est la présidente de l’Association des proches des victimes du crash d’hélicoptères de Dropper, qui est aussi la veuve du défunt Édouard Gilles, un caméraman mort dans l’accident, a dit : « C’est magnifique. C’est un soulagement, vous n’imaginez pas. C’est dingue ». Les avocats de Nicolas Roussel et de l’ALP se sont aussi prononcés face à la mise en examen de Nicolas Roussel : « Nicolas Roussel, tout comme les équipes de l’ALP demeurent profondément bouleversés par l’accident, qui a coûté la vie à leurs collègues, aux pilotes et certains participants à l’émission et restent déterminés à démontrer qu’aucune faute dans l’organisation de tournage ne peut leur être reprochée ».

La Mise en examen de Nicolas Roussel ne va rien changer pour la mère de Camille Muffat

C’est sur les écrits de Télé Loisirs que la mère de Camille Muffat a partagé ses émois concernant la mise en examen de Nicolas Roussel. Elle se dit ne plus rien attendre du dossier même si celui-ci est encore en cours d’instruction par la justice. « Personnellement, cette mise en examen ne va rien changer pour moi ». Cependant, elle a reconnu certains faits : « Je comprends parfaitement que cela puisse être pour les familles des techniciens de l’émission. Ce sont eux les grands oubliés de toute cette histoire. On ne parle jamais d’eux et ce n’est pas normal. Eux s’accrochent à ce procès ».