Sélectionner une page

« Pibe de Oro », le gosse en or, tel était le nom que la légende du foot a porté durant sa carrière, et l’Argentine continue de l’appeler ainsi. L’auteur de la « main de dieu » n’est plus. Diego Maradona aura été adulé, mais aussi détesté par ses fans. Il restera l’un des plus grands joueurs de football que le monde ait connus. Diego Maradona était un joueur hors pair, mais aussi le protégé de la mafia napolitaine, l’ami de Fidel Castro.

Des débuts dans la pauvreté

Diego Maradona le mythe a été concocté par ses origines pauvres. Ses fans l’ont aimé inconditionnellement jusqu’au bout. Il a été une source d’inspiration pour beaucoup de gens. Comme pour le cinéaste Émir Kusturica, le chanteur Manu Chao, ou encore la romancière Alicia Dujovne Ortiz. Son parcours va de la gloire à la chute libre, mais son enfance était le début de tout. Il a écrit à ce sujet : « Je garde un souvenir heureux de mon enfance, bien que si je devais définir d’un seul mot Villa Fiorito, le quartier où je suis né et où j’ai grandi, je choisirais le mot lutte. À Villa Fiorito, quand il y avait à manger, on mangeait, sinon, on ne mangeait pas ».

« Une orange, des boules de papier ou de chiffon » au pied

Né d’une famille ouvrière, Diego Maradona avait toujours quelque chose de rond aux pieds, « Une orange, des boules de papier ou de chiffon ». Aujourd’hui peu de choses ont changé du quartier de Diego Maradona. Il reçoit son premier ballon de cuir à 3 ans. Il jouait avec ses copains et comme tout enfant argentin, il rêvait de devenir professionnel. En 1969, Diego Maradona entre dans l’équipe de son père « Estrella roja ». Il passe par la suite dans les « Cebollitas ». Son physique est si maigre, mais son talent subjuguait déjà dans ces temps. Son succès part de là et il a dit « J’ai dû mûrir trop vite » à ce sujet. Il se marie à Claudia Villafane en 1989. Il devient joueur professionnel pour la première fois sous la couleur d’Argentinos Juniors. Il sera l’effigie de Puma, Agfa et de Coca-Cola.

« Jouer au football me donnait une paix unique »

1978, trop petit, Diego Maradona se voit refusé au mondial

Jugé trop tendre, Diego Maradona n’a pas été sélectionné par Luis Menotti pour le mondial 1978. Il a d’ailleurs écrit à ce sujet : « Je n’ai jamais pardonné à Menotti, et je ne lui pardonnerai jamais ». Nourrie de revanche, la star commence à gagner chaque tournoi qu’il disputera. Il intègre le club River Plate en 1981, pour évoluer par la suite avec Boca Juniors. Sa vie est au summum. Il passe par Naples par la suite, avec une entrée en fanfare. Il atterrit en hélicoptère sur la pelouse de San Paolo. Maradona a conquis le cœur en inspirant la fierté. Et c’était en 1986 que le dieu du foot avait apporté la victoire à l’Argentine, il prend sa revanche sur Luis Menotti. De tout son parcours professionnel, Diego Maradona la légende se battait contre la drogue sans jamais en sortir pour de vrai. En 1997, son état de santé était précaire, il a fait cet aveu : « Il est évident que je suis en connexion direct avec le grand barbu ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Diego Maradona (@maradona)