Sélectionner une page

En été et en hiver, le coût de la consommation énergétique grimpe du fait de l’utilisation des chauffages. Il en est de même pour la réalisation des travaux d’isolation dans les logements qui reviennent à des prix très élevés. Heureusement, il existe plusieurs programmes d’aides qui vous permettront de bénéficier d’un excellent confort, tout en réduisant les frais liés aux dépenses énergétiques. Découvrez les aides énergétiques auxquelles vous pouvez prétendre pour votre foyer.

Aide MaprimeRénov’

C’est une subvention de l’État versée à l’agence nationale de l’Habitat (Anah). Elle a été mise en place en janvier 2020, puis a connu une modification visant à la renforcer en octobre 2020. Cette aide vise à prendre en charge une partie des travaux de rénovation énergétique des logements. Essayez une simulation avec éco prime E.Leclerc et découvrez de nouvelles offres.

MaprimeRénov’ est destinée aux propriétaires bailleurs, aux ménages à revenus moyens ou intermédiaires et aux copropriétaires. Les frais subventionnés peuvent atteindre 20 000 €. L’évaluation du montant de la prime est calculée sur deux critères : le revenu du ménage et le type de travaux.

Généralement, l’aide n’est mise à disposition des bénéficiaires qu’à la fin des travaux. Cependant, il est possible de demander une avance sous certaines conditions. Les initiateurs du programme MaprimeRénov’ prévoient son amélioration avec un ajout de 2 milliards d’euros en 2022 au budget initial.

Aide Éco-prêt à taux zéro

Encore appelée Eco PTZ, cette aide vous octroie le financement nécessaire pour la réalisation de vos travaux de rénovation énergétique. Cela vous évite de recourir à une avance auprès de la trésorerie et de payer des intérêts sur le prêt. Seuls pourront bénéficier de cette aide les propriétaires occupants, les bailleurs, les résidences en copropriété et les sociétés civiles non assujetties aux impôts (dont une personne physique est associée).

Le montant maximum du prêt est de 30 000 € remboursables sur une durée de 15 ans au plus avec un taux d’intérêt de 0 %. Pour qu’un logement soit éligible au programme Eco PTZ, trois conditions doivent être réunies à savoir :

  • il doit être déclaré comme une maison ou un appartement,
  • il doit être déclaré comme résidence principale et
  • doit être achevé avant le 1er janvier 1990.

Le dispositif a été prorogé en décembre 2023 au lieu de fin 2022 comme prévu initialement.

Aide prime coup de pouce

Mises en place depuis 2019 par l’État, les primes coups de pouce sont réservées à tous les ménages et en particulier aux plus précaires. Cette aide couvre trois types de travaux :

  • chauffage et isolation,
  • thermostat avec régulation performante,
  • rénovation globale pour maison résidentielle.

Tout comme l’aide MaprimeRénov’, le montant alloué est calculé en fonction des revenus du ménage et de l’envergure des travaux. Et ce montant peut varier entre 600 € et 4 000 €. L’un des avantages principaux qu’offrent les primes coup de pouce, c’est qu’elles peuvent être jumelées avec d’autres aides comme l’EcoPTZ, MaprimeRénov’ ou les certificats d’économies d’énergie.

 

TVA à 5,5 %

Pour effectuer des travaux énergétiques dans des bâtiments anciens, le prix revient extrêmement cher. Raison pour laquelle la TVA pour ce type de travaux est réduite à 5,5 %. Les logements concernés par cette aide doivent être achevés depuis deux ans au moins et doivent être résidences principales ou secondaires. L’aide est réservée aux propriétaires, locataires, occupants et aux sociétés civiles immobilières.