Sélectionner une page

Hommage à Daniel Cordier l’ « amoureux de la France sans chaîne ». La cérémonie à l’hommage national de Daniel Cordier a été assistée par une trentaine de personnes, dont le président de la République Emmanuel Macron et le dernier Compagnon de la Libération encore en vie. Elle s’est déroulée ce jeudi 26 novembre. Daniel Cordier est décédé le 20 novembre dernier à cause de la crise Covid-19 à l’âge de 100 ans.

Daniel Cordier s’est engagé dans la Résistance à 19 ans à peine. Il était donc des deux derniers Compagnons de la libération. Ce jeudi 26 novembre, une cérémonie militaire a été donnée en son honneur vers 15 h 30. Elle a eu lieu dans la cour de l’Hôtel des Invalides, au centre de la capitale. Le Chef de l’État français a fait un discours avec émotion qui a duré quinze minutes.

« Lumineuse légèreté », « sourire d’éternel enfant »

Emmanuel Macron a relaté le parcours de Daniel Cordier en soulignant la « Lumineuse légèreté » et le « sourire d’éternel enfant ». Ses mémoires « Alias Caracalla » révèlent son expérience de résistant, Daniel Cordier est devenu galeriste après la guerre.

Le Président Macron a fait un retour émouvant sur la longue vie de Daniel Cordier comme suit : « a toujours agi par amour ». « L’amour de la patrie où se mêle le passé ; la terre et le goût de l’universel ; l’amour de la liberté qui justifie prendre tous les risques ; l’amour du beau qui le conduisit à révéler tant d’artistes ; l’amour de la vérité qui lui fit écrire l’histoire. (…) La vie de Daniel Cordier est un roman d’aventures. Il avait en lui une part du roman national. (…) Le goût de l’action et du dépassement. Une bravoure impétueuse, une soif d’absolu ».

Le dernier des Compagnons était présent

Le chœur de l’armée française a interprété entre autres la Marseillaise, le Chant des Partisans, mais également l’hymne de la Résistance. Il y avait Hubert Germain qui a 100 ans aussi, c’est le dernier des 1038 Compagnons de la Libération encore vivant. Ce dernier a accepté d’être déposé au Mont-Valérien à sa mort. C’est le lieu d’exécution des Résistants durant la Deuxième Guerre Mondiale. Le président Macron s’est adressé à lui par la suite : « Vous ne serez jamais seul, Daniel Cordier rejoint Jean Moulin et tous vos camarades et leur souffle, leur bravoure sont intacts, qui vous porteront chaque jour ».

Daniel Cordier enterré au Père-Lachaise

Quelques membres de la famille et proches de Daniel Cordier ont été présents. L’Élysée a confirmé que le Chef d’État s’est entretenu avec eux ainsi qu’avec Hubert Germain. C’est le 18 juin 2018 que le Chef d’État français a remis à Daniel Cordier la Grande Croix de la Légion d’honneur.